Chasseurs de Talents

"Cherche en chacun le Divin, et laisse le reste à Dieu"

Stimuler, booster, Valoriser telle est notre vocation

Duis elit metus, gravida quis magna vel, fringilla venenatis magna. Integer dictum metus id dolor tristique, ut rutrum augue suscipit.

  •  

Au-delà de la "chasse de têtes", nous veillons à la plus parfaite adéquation des Hommes et des Projets.

 
Chasse - Recrutement - Accompagnement

Nos prestations

Chasse & Recrutement

Garantir l'intégration d'une richesse à une entreprise suppose de mobiliser tous les moyens pour faciliter la rencontre et permettre à chacun de donner le meilleur de lui-même.

Accompagnement  & Performance

Changer est possible, tout est une question de projet, de temps et de moyens.
Accompagner la performance suppose la bienveillance et la constance.

Management & Communication

Au-delà des modes et des libérations, les fondamentaux humains demeurent quelques soient les générations.
 

à propos

Plus de 25 ans d'expérience au service d'une seule passion :  
La Chasse de têtes et le recrutement du Top & Middle Management

 

Chasser, recruter, chercher la perle ou le divin en chacun, telle est notre vocation et notre joie quotidienne.
Originaire de Bretagne (Morlaix), le Cdrh a évolué au fil des années. Gardant toujours une taille humaine et une présence à Nantes comme à Paris.

Notre ADN : le sur-mesure.
Notre cabinet de chasse de têtes et de recrutement prend ainsi le temps de connaître l’entreprise dans ses besoins, attentes, métiers, cultures et histoires (petites et grandes).

Notre cabinet de chasse de têtes et de recrutement mobilise le même soin à connaître la personne que nous avons en face de nous : sa vie, son œuvre, sa famille, ses peurs, préoccupations ou ses envies.
Permettre à chacun d’être soi même, sans tromper ni se laisser tromper, telle est notre volonté et notre implication quotidienne.
Entretiens, tests de personnalité, graphologie, prises de références… nous creusons, cherchons, tâchons de comprendre, de co-naître afin de permettre à chacun de s’épanouir dans sa vie, dans son quotidien.

Nos honoraires (% de la rémunération brute annuelle), sont plafonnés (pour éviter la surenchère salariale) et surtout décroissants (en fonction du nombre de recrutements confiés) pour inciter à la durée.

 

Entreprise ou Candidat : Testez-nous !
Car seule la réalité peut départager.

 
 
 

NOS ATOUTS

Notre cabinet vous accompagne dans vos projets humains par sa proximité, son humanité et sa bienveillance au service de l'avenir

  • Diversité d'approches et de moyens
  • Garantie au-delà d'une année
  • Accompagnement sur la durée
  • Honoraires plafonnés qui développent la fidélité
  • Étude de candidature approfondie et complète
  • Des outils croisés afin de permettre l’adéquation parfaite
  • Des conseils en marketing et communication pour valoriser ses atouts
 

SENS & ESSENCES

Retrouvez chaque semaine, notre chronique, notre humeur qui fait notre humanité dans sa grandeur et sa petitesse.
 

"L'homme qui a peint le "retour du prodigue" est un homme sans façade. Un homme lavé de toute parole vaine. L'oeuvre est immense. Elle s'ouvre sur l'espace d'une confidence unique dans toute l'histoire de l'art occidental. C'est le premier porteur "grandeur nature" pour lequel Dieu, lui-même ait jamais pris la pose.

Le Père en majesté inscrit sa majuscule au commencement de tout. Voûté comme un arc roman, et de courbe plénière. Sa stature s'accomplit dans l'ovale géniteur qui rayonne au tympan.

Son visage d'aveugle. Il s'est usé les yeux à son métier de Père. Scruter la nuit, guetter, du même regard, l'improbable retour ; sans compter toutes les larmes furtives... il arrive qu'on soit seul !

Oui, c'est bien lui, le Père, qui a pleuré le plus.

Je regarde le fils. Une nuque de bagnard. Et cette voile informe dont s'enclôt son épave. Ces plis froissés où s'arc-boute et vibre encore le grand vent des tempêtes, des talons rabotés comme une coque de galion sur l'arête des récifs, cicatrices à vau-l'eau de toutes les errances. Le naufragé s'attend au juge, "traite-moi, dit-il, comme le dernier de ceux de ta maison".

Il ne sait pas encore qu'aux yeux d'un père comme celui-là, le dernier des derniers est le premier de tous. Il s'attendait au juge, il se retrouve au port, échoué, déserté, vide comme sa sandale, enfin capable d'être aimé.

Appuyé de la joue - tel un nouveau-né au creux d'un ventre maternel - il achève de naître. La voix muette des entrailles dont il s'est détourné murmure enfin au creux de son oreille. Il entend.

Lève les yeux, prosterné, éperdu de détresse, et déjà tout lavé dans la magnificence...

Lève les yeux, et regarde, ce visage, cette face très sainte qui te contemple, amoureusement. Tu es accepté, tu es désiré de toute éternité.

Avant l'éparpillement des mondes, avant le jallissement des sources, j'ai longuement rêvé de toi, et prononcé ton nom.

Vois donc, je t'ai gravé sur la paume de mes mains, tu as tant de prix à mes yeux. Ces mains, je n'ai plus qu'elles, de pauvres mains ferventes, posées comme un manteau sur tes maigres épaules, tu reviens de si loin ! Lumineuses, tendres et fortes, comme est l'amour de l'homme et de la femme, tremblantes encore - et pour toujours, du déchirant bonheur.

Il faut misère pour avoir coeur. Et d'une patience qui attend, et d'une attente qui écoute, naît le dialogue insurpassable. Notre assurance n'est plus en nous, elle est en celui qui nous aime."

 

Paul BAUDIQUEY  dans son commentaire du Tableau de Rembrands : Le retour du fils prodigue.

 

 

" Ce n'est pas parce que c'est difficile que nous n'osons pas,
mais parce que nous n'osons pas que c'est difficile."

 

Goethe